De Délire à délits 01.jpg

"De délires à délits" a vu le jour à Chartres avec des jeunes confrontés à la justice

qui ont créé une bande dessinée sur le fonctionnement de la justice des mineurs en se basant sur leurs propres parcours accompagnés de leurs éducateurs et de l'artiste-peintre Sir Kob, de l'association Kobraphobie.

Le projet initial était un livret d’accueil destiné aux nouveaux arrivants dans leur unité éducative, puis les adolescents sont allés plus loin en réalisant un outil préventif et ainsi "expliquer aux minots ce qu’ils risquent à faire des conneries".

Portée par l’éducatrice Noémie Blondeau, le projet de BD s’est alors étoffé afin de permettre de mieux comprendre

"de la garde à vue à la fin de placement" ce qui se joue pour les jeunes, leurs familles et les éducateurs.

Chaque jeune a travaillé sur l’acte qui l’avait amené à être placé, ce qui leur a permis d’appréhender

plus finement les mesures prises par la justice à leur encontre et à être moins dans la sensation d’injustice.

Enfin, véritable outil de prévention, ce projet collectif a également permis de donner une place à part entière

aux victimes par le biais des réflexions menées.